Objectifs et propositions de The Venus Project

Critiques contre méthodes

Il est courant d’entendre et de lire dans nos mass-média des commentateurs exposer de nombreux problèmes sociaux rencontrés aujourd’hui, comme le réchauffement de la planète, la destruction environnementale terrestre, le chômage, la criminalité, la violence, la pauvreté, la faim et l’explosion démographique. Cependant, est-il fréquent d’entendre parler de plans fonctionnels pour atténuer la plupart de ces difficultés ? Si la critique de la société est relativement aisée, l’identification et la résolution de ses problèmes le sont beaucoup moins.

The Venus Project est un véritable plan destiné à la genèse d’une nouvelle civilisation globale se basant sur les préoccupations humaines et la réhabilitation environnementale.

Les plans de The Venus Project offrent à la société un plus large éventail de choix, s’appuyant sur l’ensemble des possibles de la science, en direction d’une nouvelle ère de paix et de soutenabilité pour tous. Par la mise en œuvre d’une économie basée sur les ressources et l’application au système social d’une multitude de technologies innovantes et respectueuses de l’environnement, les propositions de The Venus Project réduiront considérablement la criminalité, la pauvreté, la faim, le nombre de sans-abri et de nombreux autres problèmes à la fois urgents et communs à l’ensemble de la planète.

L’une pierres angulaires des découvertes de l’organisation provient du fait qu’une grande partie des comportements dysfonctionnels de notre société découlent directement de l’environnement déshumanisant que constitue le système monétaire. À cela s’ajoute l’automatisation qui remplace le travail humain par les machines. Il s’ensuit, finalement, que la plupart des gens n’ont plus les moyens d’acheter les biens et services qui sont produits.

The Venus Project propose un système dans lequel l’automatisation et la technologie seraient intelligemment intégrées au sein d’un modèle socio-économique holistique d’ensemble, dont la fonction première serait de maximiser la qualité de vie plutôt que les profits. Ce projet introduit également un ensemble de valeurs pratiques et réalisables.

De plus, ceci est en parfait accord avec les dimensions spirituelles et les idéaux présents dans la plupart des religions à travers le monde. Néanmoins, The Venus Project se différencie par le fait qu’il propose de faire de ces idéaux une réalité.

 

Phase une

La première phase du plan à long terme de The Venus Project est déjà en marche. Son fondateur, Jacque Fresco – futuriste, inventeur, designer industriel – et son associée Roxanne Meadows ont construit un centre de recherche de 8,7 hectares à Venus, en Floride, afin de présenter les propositions de The Venus Project. Des vidéos, des CDs, des posters, des pamphlets, des modélisations et rendus, et le livre The Best That Money Can’t Buy: Beyond Politics, Poverty, and War (dans sa version française : La prospérité sans en payer le prix : Au-delà de la politique, de la pauvreté et de la guerre) ont été créés afin de sensibiliser la population à ce projet et ses nombreuses propositions.

 

Phase deux

La deuxième phase comprend la production d’un long-métrage illustrant le fonctionnement d’un monde qui adopterait les propositions avancées par The Venus Project. Ce blockbuster dépeindrait une vision positive d’une société pacifique dans laquelle tous les êtres humains forment une seule et unique famille sur la planète Terre  ; une civilisation au sein de laquelle tous les peuples s’engagent dans la poursuite d’une meilleure compréhension du monde qu’ils partagent. Ce film a été conçu pour être une expérience divertissante et éducative, à la fois pour les adultes et pour les enfants.

 

Phase trois

Afin de tester ses modèles et propositions, The Venus Project travaille à leurs mise en œuvre par la construction d’une ville de recherche expérimentale. Les plans pour la plupart des technologies et bâtiments initiaux sont en cours de structuration. La collecte de fonds a déjà débuté pour aider à soutenir la construction de cette première ville expérimentale. Celle-ci sera dédiée au travail en direction des buts et objectifs de The Venus Project, à savoir :

  1. Réaliser la déclaration des ressources de la Terre comme étant l’héritage commun de tous les peuples ;
  2. Transcender les frontières artificielles qui séparent arbitrairement les peuples.
  3. Remplacer les économies monétaires nationalistes par une Économie mondiale Basée sur les Ressources ;
  4. Contribuer à la stabilisation de la population mondiale grâce à l’éducation et à un choix libre en matière de régulation des naissances ;
  5. Préserver et restaurer l’environnement naturel dans la mesure de nos capacités ;
  6. Repenser nos villes, nos systèmes de transports, nos industries agricoles et nos installations industrielles afin qu’ils soient énergétiquement efficaces, propres, et capables de répondre convenablement aux besoins de toute la population ;
  7. Dépasser progressivement les entités corporatives et les gouvernements (locaux, nationaux ou supranationaux) en tant que moyens de gestion sociale ;
  8. Partager et appliquer l’ensemble des nouvelles technologies au service de toutes les nations ;
  9. Développer et utiliser des sources d’énergie renouvelables et propres ;
  10. Fabriquer des produits de la plus haute qualité possible au bénéfice de tous les peuples du monde ;
  11. Effectuer des études d’impact environnemental avant la construction d’un grand projet, quel qu’il soit ;
  12. Encourager toutes formes de créativité et de motivation dans la mesure où elles sont employées dans un projet constructif ;
  13. Dépasser le nationalisme, la bigoterie et les préjugés par le biais de l’éducation ;
  14. Éliminer tout type d’élitisme, technique ou autre ;
  15. Arriver à des méthodologies par des recherches minutieuses plutôt que des opinions aléatoires ;
  16. Améliorer la communication dans les écoles afin que notre langage soit pertinent vis-à-vis des éléments physiques du monde ;
  17. Fournir non seulement les nécessités de la vie, mais aussi des défis qui stimulent l’esprit et valorisent l’initiative individuelle plutôt que l’uniformité ;
  18. Enfin, préparer les gens intellectuellement et émotionnellement aux changements et aux défis qui nous attendent.

Une fois la ville expérimentale de recherche en place, il est prévu la construction d’un parc à thème qui divertira et informera les visiteurs quant à des modes de vie respectueux de l’environnement et de l’homme, le tout planifié par The Venus Project. Il sera présenté des villes et des habitations conçues intelligemment, des systèmes de transport non polluants de haute efficience, une technologie informatique avancée et bien d’autres innovations qui seront autant de valeur ajoutée pour la population – dans les plus brefs délais possibles.

Une ville circulaire serait en elle-même une phase transitoire et pourrait évoluer d’une société monétaire semi-coopérative vers une économie basée sur les ressources. Cela pourrait être le prototype d’une série de villes qui seraient construites dans divers endroits à travers le monde. Le rythme des avancées dépendra de la disponibilité des fonds levés durant les premiers stades et des personnes qui s’identifient avec, participent aux et soutiennent les objectifs et les orientations de The Venus Project.

Au fur et à mesure que ces nouvelles communautés se développent et deviennent plus largement acceptées, elles peuvent très bien constituer le terreau d’une nouvelle civilisation, suivant de préférence un processus d’évolution plutôt que de révolution.

Personne ne peut prédire le futur. Nous ne pouvons qu’extrapoler les informations et les tendances actuelles. La croissance de la population, l’évolution technologique, les conditions environnementales planétaires et les ressources disponibles sont les principaux critères pour l’établissement de projections.

Il n’existe aucune philosophie ou aucun point de vue, soient-ils religieux, politiques, scientifiques ou idéologiques qui ne suscitent pas de débats. Nous sommes certains, cependant, que les seuls aspects de The Venus Project qui peuvent sembler menaçants sont purement issus de projections.

The Venus Project n’est ni utopique, ni orwellien, et ne reflète pas non plus les rêves impraticables d’idéalistes. Il présente des objectifs qui sont à la fois à notre portée et qui ne nécessitent que l’application intelligente de ce que nous connaissons déjà. Les seules limites sont celles que nous nous imposons.