THE VENUS PROJECT

The Venus Project est une organisation qui propose un plan d’actions réalisable pour un changement social œuvrant à l’établissement d’une civilisation mondiale pacifique et durable. Elle esquisse une alternative vers laquelle tendre, où les droits de l’homme ne sont plus de simples proclamations écrites, mais un mode de vie.

Ses activités sont menées au sein d’un centre de recherche de 8.7 hectares, situé à Venus en Floride.

Lorsque l’on considère l’importance des défis auxquels la société fait face aujourd’hui, nous pouvons assurément conclure qu’il est temps pour nous d’évaluer, de réfléchir et de réexaminer nos valeurs, nos visions préconçues et nos problèmes sous-jacents en tant que société. Cette autocritique remet en cause la nature même de ce que cela signifie d’être humain, de ce que cela signifie d’être un membre d’une civilisation, et les choix que nous pouvons faire aujourd’hui pour assurer un avenir prospère à tous les peuples du monde.

À l’heure actuelle, les options dont nous disposons sont très minces. Les réponses du passé ne sont plus pertinentes. Soit nous continuons comme nous l’avons fait avec nos coutumes sociales et nos habitudes de pensées dépassées – tout en sachant la menace pesant sur notre avenir – soit nous mettons en place un ensemble de valeurs plus approprié correspondant à une société émergente.

L’expérience nous apprend que le comportement humain peut aussi bien être modifié à des fins constructives que destructives. C’est ce dont il est question à The Venus Project  : orienter notre technologie et nos ressources dans l’intérêt commun à la planète et aux individus de façon à en tirer le plus grand bénéfice, le tout en recherchant de nouvelles et positives façons de penser et vivre qui promeuvent et célèbrent l’immense potentiel de l’esprit humain. Nous disposons maintenant des outils pour concevoir et construire un futur en adéquation avec notre intelligence. The Venus Project présente une orientation à la fois nouvelle et ambitieuse pour l’humanité, entraînant rien de moins que la refonte totale de notre culture. Dans les paragraphes suivants, nous tentons non pas de prédire ce qui sera réalisé, mais seulement ce qui pourrait l’être. La responsabilité de notre avenir est entre nos mains et dépend des décisions que nous prenons aujourd’hui. De nos jours, la plus grande ressource disponible est notre propre ingéniosité.

Tandis que les réformateurs sociaux et les groupes de réflexions formulent des stratégies qui ne traitent que les symptômes superficiels, sans affecter le fondement des structures sociales, The Venus Project approche ces problèmes d’une manière assez différente. Nous pensons que nous ne pouvons pas éliminer ces problèmes dans le cadre de la politique et économique actuels. Tout changement significatif prendrait de trop nombreuses années. Ceux-ci seraient très probablement atténués et dilués au point d’être indiscernables.

The Venus Project prône une vision alternative pour une nouvelle civilisation soutenable mondiale, différente de tout système social ayant eu cours par le passé . Bien que cette description soit grandement condensée, elle repose sur des années d’études et de recherches expérimentales réalisées par de très nombreuses personnes dans plusieurs disciplines scientifiques.

Il y est proposé une approche holistique novatrice dédiée aux préoccupations humaines et environnementales. C’est une vision réalisable d’un avenir meilleur et rayonnant, adaptée à l’époque où nous vivons, tout en étant pratique et accessible, permettant ainsi d’assurer un avenir positif pour tous les peuples de la Terre.

The Venus Project en appelle à l’adoption d’une approche directe pour la refonte d’une culture dans laquelle les maux séculaires que sont la guerre, la pauvreté, la faim, la dette, les dégradations environnementales et les souffrances humaines inutiles sont considérés non seulement comme évitables, mais aussi totalement inacceptables.

L’une des prémisses fondamentales de The Venus Project est que nous travaillions à déclarer toutes les ressources de la Terre comme étant l’héritage commun de tous les peuples du monde. Toute demi-mesure n’entraînerait qu’une perpétuation du même ensemble de problèmes inhérents au système actuel.

Le changement a toujours été lent. Des groupes successifs de dirigeants incompétents ont remplacés les précédents, mais les problèmes sociaux et économiques sous-jacents ont persisté, car les systèmes de valeurs de bases sont restés inaltérés. Les problèmes auxquels nous faisons face aujourd’hui ne peuvent pas être résolus politiquement ou financièrement parce qu’ils sont de nature hautement techniques. Il n’y a d’ailleurs sûrement pas assez d’argent disponible pour financer les modifications requises, mais il y a plus de ressources que nécessaire. C’est pourquoi The Venus Project préconise la transition d’une société monétaire vers la réalisation, à terme, d’une Économie mondiale Basée sur les Ressources.

Elle réalise que la transition depuis notre culture actuelle, politiquement incompétente, axée sur la rareté et obsolète, vers cette nouvelle société humaine, nécessitera un véritable tour de force, tant en matière d’idées que d’actions.